L’amitié entre filles

Dimanche, 19 décembre, marquait le retour de ma meilleure amie au pays pour le Temps des Fêtes et ça m’a inspirée l’idée d’écrire un billet sur l’amitié.

L’amitié entre filles.

Dans la littérature jeunesse/jeune adulte fantastique, c’est un phénomène rare. Ou plutôt, une seconde trame de l’histoire, une relation peu explorée, peu développée. Quand le protagoniste est une fille, elle semble toujours entourée de garçons. Le Meilleur Ami Super Gentil ou Super Gay qui ne l’aura jamais, le Super Beau Mec ou Super Bel Ennemi avec qui elle terminera ses jours, les Triangles Amoureux qu’on a vu et revu et rerevu, etc. La Meilleure Amie ne sert que des blagues ou devient une source de réconfort quand le Meilleur Ami Super Gentil Super Gay/Super Beau Mec/Super Bel Ennemi/whatever n’est pas disponible. Elle ne prend pas réellement part dans l’histoire, elle n’est qu’un accessoire qui « prouve » que, hé, l’héroïne-a-une-vie-sociale-croyez-vous-ça?!

Et maintenant que j’y pense, le phénomène transcende aussi dans les autres genres. Si ce n’est pas pour discuter de potins ou de garçons ou de modes ou tout simplement pour bitcher, les amies filles, elles ne servent à rien…

Ça fait longtemps que je n’ai pas lu de roman où l’amitié entre filles était mise au premier plan, vraie, solide, pas basée sur du superficiel. Pourquoi pas un roman d’aventures où deux filles s’échangent une confiance mutuelle pour surmonter un obstacle? Un roman supernaturel où deux filles décident de vaincre un mal ensemble? Un roman contemporain où deux filles, à travers leurs expériences et leur profond attachement, s’identifient et trouvent un sens à leurs vies?  Un roman de guerre où deux filles survivent aux attaques ou combattent l’ennemi, côte à côte (ouais, c’est vrai que c’est un peu moins likely mais vous voyez ce que je veux dire donc pas de commentaires)? Un roman de science-fiction où deux filles tentent de renverser un régime tyrannique ou voyagent dans d’autres galaxies?

Je ne dis pas que ça n’existe pas. Non, j’ai même un exemple qui vient de me surgir en tête (4 FILLES ET UN JEAN, Ann Brashares).  N’empêche. Ça ne coule pas à flot. Même moi, j’en écris pas.

Je veux remédier à cette situation.  À partir de maintenant, je porterai une attention particulière à la relation que mes héroïnes entretiennent avec des personnages du même sexe.  Je tenterai d’offrir à cette relation la possibilité de posséder une plus grande place dans l’histoire, voire devenir l’histoire. Parce que l’amitié entre filles, elle est aussi belle que l’amitié entre mecs et  l’amitié entre fille et mecs (bon dans le dernier cas, y ‘a aussi des efforts à faire, j’en ai vraiment marre du Meilleur Ami Super Gentil/Gay qui t’aura jamais ou du Meilleur Ami Super Gentil qui t’aura seulement à la fin, je veux le Meilleur Ami, Point).

L’amitié entre filles, elle est forte, grandiose, beaucoup plus profonde que le nous laisse croire la télé, le cinéma ou les livres. C’est possible pour une fille d’aimer une fille sans en tomber amoureuse, d’en faire l’une de ses priorités et une telle relation, ce serait intéressant de la promouvoir de temps en temps, histoire de nous rappeler que ce n’est pas un mythe.

J’avais lu dernièrement un panel où plusieurs auteurs jeunesse se penchaient sur le sujet. Je ne retrouve plus le lien ( 😦 ) mais si je retombe dessus un ces jours, je vous le partage.

Si vous avez lu dernièrement (ou autrefois) un bon livre avec une telle amitié en premier plan, soyez pas chiches, partagez avec moi. Je me ferai un plaisir de découvrir.

PS : Osez citer Le Club des Baby-Sitters et je vous jette la première pierre parce que franchement, vous n’êtes pas allés chercher loin.

PPS. Pas que les BabySitters c’était pas bon, au contraire, j’ai adoré. Quand j’avais huit ans.

Advertisements

6 thoughts on “L’amitié entre filles

  1. Bon, je ne sais pas si tu as vu mon message sur le fofo, mais je vais me répéter ici : *o* j’ai dévoré ton blog, et j’ai même pas honte. J’ai l’impression de m’être pris un rayon de soleil en pleine tronche et je suis encore tout éblouie. Non, sans rire, c’est bête mais je me sens vachement émue. Ca me manquait de ne plus te lire ainsi et je ne soupçonnais même pas l’existence de ton site. Je trouve que tu abordes plein de thèmes, plein de réflexions sur l’écriture et toujours de façon naturelle, spontanée, hyper drôle mais toujours pertinente. Du pur jus Aaricianounette. En plus, rien que ce billet, là, sur l’amitié entre filles, c’est un thème qui me travaille énormément et je me posais le même genre de questions, mais en moins bien formulées >_<'. Du coup, ça m'a touchée. Bon, tu l'auras compris, ton blog va figurer en bonne place dans mes favoris, dans ma vie et je te remercie de m'avoir passé le lien. (agite son drapeau de fan)

    • Ahh! Cricri, merci pour ton passage! C’est moi qui est émue! Je suis contente que tu me lises. MAIS, maissssssssss, tu sais que je suis ta première fan! ^__^!

  2. Un billet qui donne à réfléchir… Moi qui me posais justement des questions sur la copine de mon héroïne, je trouve ici des pistes pour éviter les clichés^^ Merci !
    L’amitié en général est un thème qui mérite d’être plus (et mieux) traité.

    • Bieeeeenvenue dans mon humble antre. Merci pour ton passage! Je suis tombée sur ton blog il y a quelques jours et je l’ai tout de suite mis dans mes favoris. Tu as une manière très habile d’aborder l’écriture et la lecture. J’adore ta plume.

      Ah, l’amitié. Une si belle chose, si mal exploitée. Je suis contente que mon billet t’aie inspirée, en espérant moi-même un jour rendre justice à ce thème, surtout en ce qui concerne les relations entre filles.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s